Comment bien choisir sa pierre ? Diamant, Moissanite ou Oxyde de zirconium

« Diamonds are a girl’s best friend » nous chantait Marylin Monroe en 1953. Attirées par leur brillance, leur solidité, leur pérennité et leur symbolique, les femmes ont depuis aussi longtemps qu’on s’en souvienne, aimé les diamants. Mais un meilleur ami n’est il pas quelqu’un qu’on connaît par cœur et qu’on saurait reconnaître entre mille ?

Dans cet article, vous l’aurez compris, il sera question de savoir différencier tous les types de pierre qui s’apparentent au diamant : le diamant naturel, le diamant de synthèse, le diamant recyclé, la moissanite supernova et l’oxyde de zirconium.


LES CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES


  • Le diamant naturel

Le diamant naturel est la pierre telle qu’on la connaît. Il est créé de manière naturelle par la compression de carbone sous haute pression à l’intérieur des sols. Il est extrait en creusant des mines.

Deux paramètres extrêmement important sont à prendre en compte quand on parle de ce petit caillou aux milles éclats : la dureté et l’indice de réfraction. La dureté du diamant naturel est de 10 sur l'échelle de Mohs : il s’agit de la plus élevée au monde, il n’y a rien de plus dur que le diamant. Son indice de réfraction, qui reflète sa brillance, est quant à lui de 2,42, nombre considéré comme élevé. Le diamant fait donc partie des pierres les plus brillantes, celles qui reflète le plus la lumière.

  • Le diamant de synthèse

Aussi appelé diamant de laboratoire, cette pierre est fabriqué, comme son nom l’indique, en laboratoire, de sorte à reproduire le phénomène naturel. Le carbone est compressé à très haute pression, de manière accélérée : la pierre obtenue a les mêmes caractéristiques (dureté et indice de réfraction) que le diamant naturel.

  • La Moissanite supernova


Un défaut de langage existe : la moissanite est souvent confondue avec le diamant synthétique, mais elle ne l’est pas. C’est une pierre naturelle trouvée dans des débris de météorite, qu’il est très difficile de trouver. Elle est donc elle aussi reproduite en laboratoire en recréant les conditions naturelles de sa création.

Sa dureté est de 9,5. Même si cet indice est moins élevé que celui du diamant, la moissanite fait partie des pierres les plus dures qui existent. Elle est extrêmement pérenne, tout autant que le diamant : elle pourra donc elle aussi être transmise de génération en génération. Un élément important la différencie du diamant : son indice de réfraction, qui est de 2,69. Vous l’aurez compris, son indice étant plus élevé que celui du diamant, c’est une pierre qui brille davantage.


  • L’oxyde de zirconium


Elle aussi fabriquée en laboratoire, cette pierre est initialement utilisée dans d’autres domaines que la bijouterie, pour ses caractéristiques techniques. Considérée comme ressemblante au diamant, elle a fini par être aussi utilisée dans ce domaine pour son esthétique, même si ses caractéristiques techniques ne lui permettent pas d’être aussi pérenne que les pierres citées ci-dessus : sa dureté est bien plus basse, ce qui ne vous permettra pas de la conserver de génération en génération. Au-delà de sa brillance bien moindre, elle va potentiellement se ternir, se rayer…



LES TARIFS


Le diamant naturel reste la pierre la plus chère : la demande reste très élevée face à l’offre d’aujourd’hui. C’est une ressource naturelle dont le rendement peut difficilement être contrôlé. Le diamant synthétique se vend à un prix très élevé lui aussi, puisque les techniques de création utilisées représentent un certain coût. La moissanite est elle bien moins chère parce que l’offre reste aujourd’hui supérieure à la demande. Cette tendance peut facilement s’inverser et faire varier considérablement ses tarifs. L’oxyde de zirconium, de qualité moindre et en quantité suffisante, reste l’option la moins chère.

LA QUESTION ÉTHIQUE


L’extraction et la vente du diamant naturel n’est pas toujours réalisé de manière éthique. Certaines mines emploient des enfants, ou, lorsque ce n’est pas le cas, les bénéfices peuvent être utilisés pour financer l’achat d’armes… De plus, la quantité d’eau nécessaire pour l’extraction de la pierre est un véritable problème écologique.


La fabrication de pierres en laboratoire reste bien plus respectueuse en matière d’emploi mais la mise en œuvre est tout de même très énergivore.


Le diamant recyclé, qui est donc récupéré sur d’anciens bijoux et remis à neuf ou retaillé reste la meilleure option, même s’il est parfois difficile, pour nous professionnels, de nous en procurer selon vos besoins (taille, quantité…).


CE QUE NOUS PROPOSONS


Nous avons décidé de vous proposer trois options dès que nous le pouvons pour répondre à tous les budgets et à toutes les attentes :

  • le diamant naturel

  • la moissanite supernova

  • l’oxyde de zirconium


Sur demande et selon votre projet, nous pouvons aussi essayer de nous procurer des diamants recyclés.

Il est aussi important de noter que les diamants naturels que nous nous procurons proviennent de filières tracées et contrôlées, qui certifient que les conditions des mineurs sont respectées et que les bénéfices ne financent que l’économie locale.




50 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout